Comment  reconnaître le termite bois

comment reconnaître le termite bois

Connaître les dangers du termite bois, c’est bien, mais savoir le reconnaître c’est mieux. Car plus vite vous identifiez sa présence, plus vite vous pourrez vous en débarrasser. Voici nos descriptions et explications pour reconnaître le termite bois à travers son développement.

Reconnaître le termite bois : son aspect

Le termite bois ressemble à une fourmi mais présente un abdomen blanc ou jaune pâle, mesure 3 à 5 mm de longueur, avec une tête brune accompagnée de mandibules. L’autre détail qui permet distinguerun termite bois d’un autre insecte est la présence d’ailes, sur son corps ou que vous retrouvez abandonnées lorsqu’une mue est intervenue. En effet, les termites bois subissent entre 5 et 6 mues successives, de la phase larvaire à l’état adulte.

le termite bois le reconnaître pour mieux le traiter

Reconnaître le termite bois : les dégâts causés

Il est difficile de parler d’un termite bois comme s’il n’avait qu’un portrait unique car il en existe différents types, vous pouvez toutefois retenir que celui étant l’auteur des dégâts est un termite ouvrier. Celui qui va dévorer la cellulose, le bois, pour se nourrir et ainsi creuser des galeries dans vos structures et meubles en bois. C’est comme ça que vous pourrez identifier sa présence, souvent trop tard, avec une intervention rapide à mener, en fonction du traitement le plus adapté.

reconnaître les dégâts du termite bois

Reconnaître le termite bois : ses cachettes

Il faut aller regarder dans les endroits cachés, humides. C’est leur environnement rêvé pour se développer. Peu bruyant et discret, il n’est pas aisément débusquer car il vit dans le bois, comme la majorité des insectes xylophages. D’où les réels risques qu’ils font encourir à vos charpentes, solives, et vos maisons de façon générale.

termite bois savoir le reconnaître

Sachez, au passage, qu’il est présent dans des dizaines de départements et qu’une carte des territoires existe pour savoir si votre habitation peut être touchée.

Carte des territoires touchés par le termite bois

Vous risquez d’être surpris de la carte des territoires touchés par le termite  : 54 départements sont infestés par le termite bois, rien qu’en Métropole. Et, fait également inattendu, l’Île-de-France fait partie des plus touchés, avec ceux du Sud-ouest, de la côte Atlantique, de ceux bordant la Méditerranée et du Rhône.

En résumé, lorsque vous regardez la carte des territoires touchés par le  termites bois, vous constatez que tout l’Ouest est concerné de façon générale, de la Loire aux Landes en passant par la Gironde.

Pour préciser davantage, les villes de Paris (et celles des Yvelines et Hauts-de-Seine aussi), Lyon, Bordeaux, Toulouse, Nantes, Tours sont notamment concernées. La liste est trop longue et il est plus simple de vous montrer la carte des territoires du termite bois, document officiel et très utile.

carte des territoires touchés par le termite

Mais la France n’est pas le seul pays touché puisque l’Espagne, le Portugal, l’Italie et les pays des Balkans apparaissent également sur la carte des territoires du termite bois, à plus grande échelle. Sans même parler de l’Afrique, de l’Amérique du Sud, de l’Amérique Centrale, des Caraïbes ou de l’Extrême-Orient. Partout où il fait chaud, la présence des termites bois a été identifiée, avec les mêmes dégâts causés et risques encourus pour votre maison.

voir le sujet de la CS3D

Les différents types de termite bois

les différents types de termite bois

Il existe tellement de différents types de termite bois que nous allons les aborder de deux façons distinctes : au sens social et au sens biologique. Le but étant de vous présenter cet insecte xylophage avec précision et clarté.

Les différents types de termite bois : au sens social

Les termites de bois sont, comme les fourmis, des insectes sociaux qui vivent en colonies sous terre. Le fait de vivre en communauté, en société, les amène à occuper différents postes aux rôles particuliers. Ainsi, il est possible de citer ces différents types de termite bois :

  • Les soldats (soldier) ;

  • Les ouvriers (worker) ;

  • Les reproducteurs (reproductive).

Précision importante : ce sont les ouvriers qui sont responsables des dégâts infligés à votre maison en mangeant vos charpentes, solives, planchers… Pourquoi ? Car parmi les différents types de termite bois, ce sont les ouvriers qui vont chercher la nourriture, donc ramener la cellulose et attaquer tout ce qui est boisé.

les différents types de termites

Le termite peut se développer de deux manières : soit par l’essaimage (une nouvelle colonie est fondée ailleurs par ceux ayant des ailes), soit par bouturage (par une centaine d’individus). Pour éviter d’avoir à réaliser un traitement curatif, il faut donc savoir reconnaître le termite bois et identifier sa présence.

Les différents types de termite bois : au sens biologique

Les termites bois peuvent se trouver aux deux extrémités de votre habitation et cela correspond aux deux grands types existants :

  • Les termites souterrains : ils vivent dans le sol et recherchent de la nourriture à base de bois en remontant à l’intérieur des bâtiments à travers des cordonnets de terre ;

  • Les termites charpentiers : ils vivent dans les combles et charpentes, rentrant par un interstice (ex : tuiles cassées).

Et puisque rien n’est simple avec le termite et qu’il en existe des centaines de types, il faut ensuite savoir que l’on dénombre six genres parmi les termites souterrains identifiés en France. Les plus répandus étant ces derniers :

  • Termite lucifuge (reticulitermes lucifugus) ;

  • Termite de Saintonge (reticulitermes santonensis) ;

  • Termite à cou jaune (kalotermes flavicollis).

Identifier la présence du termite bois

C’est toute la difficulté concernant le termite bois : identifier sa présence. En effet, progressant dans l’obscurité, causant des dégâts de l’intérieur, il est souvent trop tard lorsque vous êtes capable d’identifier sa présence. Voici quelques conseils utiles.

Identifier la présence du termite bois : les cordonnets

Le terme de « cordonnet » désigne une ligne que vous verrez apparaître sur votre mur, ou plinthe, ou sol, qui représente en fait un tunnel que le termite bois a creusé en ramenant à sa cachette la cellulose qu’il a grattée. Ainsi, le premier moyen d’identifier la présence du termite bois est de reconnaître ce premier signe d’infestation.

Identifier la présence du termite bois : la poudre

Autre signe visible à l’œil nu, la poudre parfois laissée aux alentours des zones où le bois est cassé ou fissuré, ou en voie de l’être. Cela ressemble à de la sciure de bois mais n’en est pas puisque la cellulose est justement ce que cet insecte consomme et transporte, il ne l’abandonne pas.

Identifier la présence du termite bois : les petits trous

Le termite gratte et emmène avec lui le bois, sous forme de cellulose, dans le sens des fibres. Le bois sec se trouve « dégusté » en lamelles sans qu’il y ait de sciure. Ce qu’il faut trouver pour identifier la présence du termite bois est alors un trou pas plus gros qu’une tête d’épingle. Extrêmement petit, d’un millimètre environ, il sert d’aération aux milliers de termites.

Identifier la présence du termite bois : les excréments

En forme de petites pastilles, situées à proximité des meubles et structures en bois, les excréments déposés ici ou là sont un autre moyen d’identifier la présence du termite bois. Notamment si vous n’avez pas encore pu le reconnaître par son aspect.

Identifier la présence du termite bois : votre mur ou charpente sonne creux

Commencez par le geste le plus simple : tapotez l’endroit où vous avez des craintes et écoutez le bruit que cela fait. Si cela sonne creux, il est probable que les termites de bois aient déjà mangé l’intérieur… Pour en être sûr, poinçonnez le bois (de votre parquet, plinthe ou charpente) avec un tournevis et regardez s’il s’enfonce facilement, si c’est vide derrière.

Identifier la présence du termite bois : les autres matériaux attaqués sur son chemin

Bien qu’il soit à la recherche de cellulose et désire se nourrir du bois, le termite bois ne recule pas devant les obstacles sur sa route. Ainsi, un mur en béton, l’isolation en plâtre et les gaines électriques en plastique peuvent très bien être traversés, troués. Alors si vous remarquez des dégâts sur ces éléments, vous êtes potentiellement en train d’identifier la présence du termite bois. Enfin, les termites bois, puisqu’ils évoluent en société, se comptent par centaines… D’où un traitement préventif et curatif pour éviter d’avoir à s’en débarrasser.

Quels dangers à cause du termite bois ?

Petit insecte et gros dégâts, malheureusement. Les risques et dangers du termite bois sont très sérieux pour votre maison et c’est pour cela que les mairies et départements tiennent scrupuleusement à jour une carte des territoires du termite bois.

Dangers du termite bois : parquet, plinthe, charpente attaqués

Comme expliqué dans l’article abordant les différents types de termite bois, ce sont les termites ouvriers qui sont les responsables des dégâts. Et quels dégâts ! Après avoir progressé pendant des mois dans votre structure et vos éléments en bois, mangeant toute la cellulose dont il se régale, le termite bois peut détruire votre charpente et provoquer la chute de votre toit. Ainsi que celle de vos combles après avoir réduit à peau de chagrin vos solives ou votre parquet en bois. Pour éviter tout cela, il faut vite identifier sa présence, savoir le reconnaître.

Dangers du termite bois : chape, mur, isolation troués sur son chemin

Le termite bois n’a qu’un objectif en tête et il l’atteindra. La force du nombre et son appétit lui feront traverser votre chape en béton, votre mur, votre isolation en placo-plâtre, vos gaines électriques, monter vos escaliers… Les isolants de tous types, les plastiques, le polystyrène, le papier, le carton : tout est digéré sur son passage. Seuls quelques bois exotiques y échappent et ne sont pas recensés parmi les dégâts, risques ou dangers du termite bois.

Dangers du termite bois : après vous, direction chez le voisin

Il y a les termites charpentiers et les termites souterrains. Les seconds lancent l’assaut sur vos maisons par le sol, par le bas de l’habitation. Ainsi, lorsqu’une maison est infectée, son jardin l’est aussi. Et si aucun traitement préventif ou curatif n’a été mis en place (et efficace), alors le termite bois a le temps de gagner du terrain. Les dégâts, risques, du termite bois ne se circonscrivent pas à quelques mètres carrés, vos voisins sont également en danger.

Traitements préventifs du termite bois

Comme le dit bien l’expression, « mieux vaut prévenir que guérir ». Il en va ainsi avec les traitements préventifs du termite bois, vu les dégâts qu’il cause et les difficultés à identifier sa présence. Alors avant même de penser au traitement curatif, il est recommandé de réaliser un traitement préventif du termite bois.

Traitements préventifs du termite bois : les petits gestes à faire soi-même

Compte tenu de la capacité du termite bois à s’immiscer dans vos murs, plinthes ou poutres, il faut veiller à boucher chaque trou. A ne laisser aucun interstice. Et n’oubliez pas que les termites bois viennent du sol, attaquent par le bas votre maison (le type souterrain). Alors inspectez vos caves ou sous-sol, ainsi que vos isolations.

Autre chose qui attire le termite bois : l’humidité. Alors pensez à résorber la moindre infiltration d’eau et à ventiler au maximum afin d’évacuer l’humidité. Le traitement préventif du termite bois consiste déjà à le reconnaître, comprendre son fonctionnement et l’empêcher de proliférer.

Enfin, concernant vos meubles, traitez-les régulièrement. Une surface lisse, solide, recouverte d’un produit de protection limitera les possibilités d’y rentrer et de les manger.

Traitements préventifs du termite bois : les obligations des constructeurs de maison individuelle

Lors de la pose de la chape et au moment d’ériger les murs périmétriques, le constructeur de maison individuelle doit poser des barrières de protection contre les termites bois. Une sorte de ruban adhésif contenant un produit répulsif permet de les repousser et constitue un très bon traitement préventif du termite bois. Sans oublier la pulvérisation des sols.

Traitements préventifs du termite bois : l’injection des murs périmétriques

Armé d’un pistolet avec un injecteur, le professionnel agréé injecte un gel dans vos murs en perçant à intervalle régulier de petits trous afin d’y injecter le produit anti-termite. Efficacité immédiate et durable, prouvée depuis des décennies. Son seul défaut ? L’esthétique, à cause des trous visibles lorsque vous regardez de près vos murs.

Traitements préventifs du termite bois : les pièges dans le jardin

Ressemblant à un cône, planté dans l’herbe tous les 3 mètres, en cercle tout autour de votre maison et jusqu’à 1 mètre du mur, les pièges (ou stations d’appâtage / traceurs) permettent d’éliminer les termites bois avec un très faible impact environnemental et aucun impact esthétique.

Le fonctionnement de ce traitement préventif du termite bois est très simple : le piège contient d’abord un morceau de bois dont on vérifie l’état régulièrement pour identifier la présence du nuisible ; s’il est mangé, alors on place un morceau contenant un produit professionnel qui va faire mourir tous les termites. Ceux venus le manger ainsi que les autres, contaminés par le porteur du produit.

Mais attention : ce traitement préventif ne garantit pas à 100% qu’aucun termite n’a atteint vos murs car il lui faut plusieurs mois pour être efficace et les pièges posés ne traitent pas les murs où des termites se trouvent peut-être déjà. Avec les dangers et risques que l’on connaît…

Traitements curatifs du termite bois

A l’inverse du traitement préventif consistant à agir en amont, avant même d’identifier la présence du termite bois, le traitement curatif est mis en place en réaction. Lorsque les dégâts sont déjà visibles et les risques réels pour votre maison.

Traitements curatifs du termite bois : les pièges dans le jardin

Déjà abordé dans les traitements préventifs, les pièges (ou stations d’appâtage) sont aussi envisageables en curatif. Car lorsque vous êtes malheureusement touchés par le termite bois, cela signifie qu’il est partout. S’il est dans votre charpente ou vos poutres (type charpentier), il est probablement aussi dans vos murs et est déjà passé par le sol et votre jardin (type souterrain). On peut alors varier et associer les méthodes pour un traitement curatif efficace du termite bois.

Placés en cercle autour de la maison, les pièges se situent à 3 mètres l’un de l’autre et constituent une sorte de barrière. Le cône enfoncé dans l’herbe contient un morceau de bois portant un insecticide à effet retardé qui va permettre de contaminer l’ensemble de la colonie.

Traitements curatifs du termite bois : les injections dans la charpente

Le professionnel agréé devra accéder à vos combles afin diagnostiquer puis traiter le bois attaqué par les termites (comme pour les autres insectes xylophages). Les injections consistent à faire ingérer au bois encore sain un insecticide sous forme de gel, qui va éliminer les termites bois. Concrètement, ce traitement curatif du termite bois se décompose en plusieurs étapes :

  • Décapage / Brossage : consiste à enlever toutes les parties endommagées du bois jusqu’à retrouver les parties saines et dures ;

  • Brossage et à un dépoussiérage : faciliteront la pénétration de l’insecticide curatif ;

  • Mise en place des injecteurs ;

  • injection dans les bois (résineux comme feuillus) : pour un traitement à cœur.

L’insecticide utilisé est dangereux pour la peau et ce traitement curatif du termite bois doit être réalisé par une personne habilitée et habillée comme il se doit, avec gants, masques et tenue de protection. Ne le faites pas vous-mêmes.

Traitements curatifs du termite bois : les pulvérisations

La pulvérisation pour protéger le bois durablement représente également un traitement curatif du termite bois souvent pratiqué. Il s’agit alors d’eau pulvérisée au pistolet, pour bien couvrir toute la surface extérieure des poutres, solives et du plancher, en complément du gel qui traite l’intérieur du bois. Blanc au début, le produit devient ensuite transparent au séchage.

Il existe une seconde technique consistant à badigeonner les bois au pinceau, lorsque la surface à traiter ne dépasse pas 1 m2. A réaliser deux fois, à 24h d’intervalle.

Traitements curatifs du termite bois : les injections dans les murs extérieurs

A l’instar de la technique utilisée pour traiter les charpentes et poutres, un forage est réalisé sur l’extérieur de votre maison. Selon l’état de la maçonnerie, le diamètre de l’injecteur placé dans le mur sera différent (12 à 18 mm) : petit pour un mur compact, gros pour un mur friable. Afin d’éliminer les termites bois le plus vite possible, ce traitement curatif consiste à faire des trous au plus près du sol, suivant une ligne horizontale.

Lors de ce traitement curatif de termite bois, le professionnel a recours a un pistolet et une pompe qui vont permettre de faire rentrer le gel dans le mur grâce à la pression. Mais cette pression doit être maîtrisée, dosée avec un compteur, correspondre aux recommandations afin d’envoyer la bonne quantité de gel par mètre linéaire. Sinon le produit va refouler.

Traitements curatifs du termite bois : les injections dans le sous-sol

Si votre habitation contient une cave ou un sous-sol, il faudra aussi la traiter pour éviter les attaques de termites du type souterrain par la terre et le bas de la maison. Ainsi, des forages seront réalisés à l’aplomb des murs pour traiter les sols maçonnés d’une cave. Si le sol est en terre battue, alors il suffit de pulvériser l’insecticide sur toute la surface.